HOKKAIDO et ses jardins (6)

HOKKAIDO ET SES JARDINS (6)

Hokkaido est nulle part, en dehors de tout selfie étranger. A ce titre seul, c’est une perle rare à convoiter et surtout, surtout ne pas diffuser (vous n’êtes que 350 à nous suivre… aucun risque et je ne pense pas que Beyoncé se fera prendre en photo devant les tournesols de Biei).

Preuve de cette bulle isolée dans l’univers, l’affiche que nous voyons ! Quoi ? Jojo en concert à Hokkaido ? C’est du délire !

En tout cas, ils semblent aimer la peinture belge à Hokkaido. Je ne savais pas que De Keyn avait la cote ici.

Bon, vous l’aurez compris, nous faisons ce matin une parenthèse muséale ( je sais, ce mot fait très pédant mais je n’en connais pas d’autre) pendant la pluie tropicale. Au musée, une expo d’affiches France Belgique des années 20 ! Mais nous ne sommes pas venus pour çà. Le parking est plein de voitures et la file est longue car tous sont venus voir l’expo vidéo de Team Lab. Ceux qui sont venus à Singapour récemment avec nous (et ceux qui passerons par Tokyo dans deux ans !) le savent. Teamlab est une géniale réunion d’ingénieurs, dessinateurs et programmateurs qui créent des événements interactifs dans de gigantesques salles plongées dans l’obscurité.

Cette fois, des animaux composés de fleurs défilent sur les murs et quand on les touche, ils explosent en mille pétales. Féérique.

Petit jeu suivant auquel s’exécute Guy. Il faut colorier sur un papier un animal marin.

Puis passer la feuille sur un scanner et…

… le dessin se met à voguer sur les murs parmi tous les autres dessins. Enfin la Belgique apparaît dans les atlas japonais et çà semble leur plaire !

Toutes ces émotions creusent la dalle et nous avons rendez-vous dans un jardin bio au milieu duquel se trouve un restaurant sous la houlette d’un chef étoilé hongrois. Sa particularité est d’utiliser une bonne dose de légumes et fleurs qui poussent dans le jardin adjacent. Ce fut… sublime !

Ah le dessert. Crêpe fourrée au cheese cake, fraise des bois et coulis de confiture de cynorrhodons.

L’après-midi, nous avions rendez-vous dans un jardin hors norme créé par une célébrité sur Hokkaido, Mrs Shichiku, plus de 80 printemps au compteur.

Depuis toute petite, elle aimait être entourée de fleurs. A la suite du décès de son mari, inconsolable elle décide d’acheter une ancienne ferme de plusieurs hectares qu’elle veut couvrir de milliers de fleurs du printemps à l’automne. Elle-même s’habille de fleurs de la tête aux pieds depuis ce jour.

Le jardin est un fouillis inextricable de milliers de fleurs qui débordent de partout, sans souci aucun d’association et qui défie toutes les règles de ‘bienséance’. Il y en a juste…. partout, partout, partout…

Mrs Shichiku n’était malheureusement pas au jardin aujourd’hui et j’ai pris cette photo sur internet.


7 commentaires

  1. Les différentes assiettes sont elles aussi de jolis tableaux…. Quant au jardin c’est un joli fouillis coloré………. Petite question à quoi reconnait on un cochon Japonais???

  2. Ooooh, merci Mrs Shichiku de nous donner à voir un aperçu du
    paradis sur terre ! Que de jolis dahlias, de tendres lys, et même des
    paniculatas comme chez Francis et Guy ! Et vous deux, vous nous
    faites bien saliver devant ces mets délicieux, très graphiques, mais
    était-ce bon ? ( surtout le dessert ..)

  3. Merci pour ma culture ! Très poétique ces shows dans l’obscurité.
    Il reste un petit bout de crêpe ? Le coulis de cynorrhodons : hummmm !
    Très jolie idée de Mrs Shichiku que de se consoler en faisant un jardin de fleurs.

  4. merci pour ce partage d’émotions …j’ai l’impression d’être un peu en voyage tous les jours et en plus, je m’amuse bien avec tous les commentaires..

  5. merci de nous (me) faire voyager par procuration, c’est un bien bel endroit que ce jardin et une super découverte que le show.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.