Le Jaune vous va si bien !

LE JAUNE VOUS VA SI BIEN !

Rien à dire, le jaune est la couleur du printemps. Difficile de le faire aimer à certains au jardin. Tant pis. Je n’essaie même pas. Trop vieux déjà et trop d’admirateurs/trices à satisfaire, donc pas le temps.

Hémérocalle araignée et Sedum. Ah le jaune et le pourpre…

Mais pour les convaincus, voici notre parterre jaune auquel on a ajouté de nouvelles plantes récemment à l’automne dernier pour amplifier cette couleur sous toutes ses nuances.

Au printemps, la structure jaune est assurée par un grand orme et (sur la gauche) un merveilleux Broussonetia. Déjà le contraste violet clématite et jaune Verbascum.
En avril, pour patienter, des narcisses se mélange au fenouil
j’aime le vaporeux Foeniculum qui allège les compositions. Difficile de choisir entre le vert ou le pourpre. Tout me va.
Les feuillages s’entrechoquent dans le même esprit de contraste. Celui des dahlias sans fleurs encore et le jaune chartreux du Geranium. Le Baptisia ouvre ses fleurs à son tour.
Quelques alliums parfumés dans le même contexte de contraste.
L’été arrive avec les Anthemis et les Hypericum aux fruits superbes jusqu’en hiver.

C’est au tour des dahlias à fleurs simples d’entrer dans la danse et déjà fin août les Solidago.
les derniers feux dans le parterre avec le fusain

Cet automne, nous avons ajouté d’autres plantes au feuillage sublissime.

Un Sambucus jaune au feuillage pourpré mais cette nouvelle obtention reste basse. Ce sera super dans deux/trois ans avec le feuillage de l’Hypericum dont le revers est pourpre lui aussi. En haut à gauche, tout nouvel Hydrangea aspera à feuillage jaune.
En harmonie aussi avec le feuillage de la haute pivoine dont je vous laisse deviner la couleur en juin.
Aussi planté, un arbuste que l’on ne connaissait pas du tout, aux fleurs bicolores en s’ouvrant puis jaune, très bien aussi avec tout le reste : Coronilla emerus

Ailleurs dans le jardin le jaune explose encore…

OUPS, du jaune et du rose ????


Au fait, j’entends dire que le livre que j’ai écrit sur les couleurs est ‘typiquement masculin’. Heureusement que je n’avais pas les lèvres gercées ce jour là. Il y a donc une façon masculine de parler des couleurs… Pourtant, ma maman m’habillait de rose quand j’étais petit. Quoi ? J’en ai gardé des séquelles ? Il est vrai que Christopher Lloyd osait mêler le jaune au rose dans son jardin. Masculin cette horreur ?

Je connais pourtant une pâlotte blonde encore plus clair qui se targue d’avoir meilleur goût que moi et qui n’a pas de honte à passer sa journée en survêt’ rose layette. Si si, je vous jure que c’est vrai. Bon ben… çà fait très 80’s tout çà… Il y a comme une épine dans le pied.

Bon, revenons à des choses plus intéressantes…



27 commentaires

  1. Moi j ‘aime beaucoup le jaune et le vert chartreux! Ces tons sont très présents et le seront encore plus dans le jardin en cours d aménagement ! Bonne soirée à vous !

  2. Le Stachyurus ne fleurit jamais en même temps que les tulipes chez moi. C’est un arbuste qui fleurit à mi-hiver.
    J’aime beaucoup vos mariages de plantes encore faut-il les trouver.

    • Oui c’est bien lui. J’ai été étonné de sa résistance à l’ensoleillement l’été dernier malgré la canicule. Bien sûr, il a fallu l’arroser plus que d’habitude, surtout qu’un jeune plant n’a pas beaucoup de racines. C’est bien de le planter au printemps pour qu’il s’habitue progressivement à la lumière.

      • Merci pour les conseils, j’avais un peu peur de la résistance, mais je suis rassurée ! Je crois que je vais lui faire une petite place !

  3. Je pense que toutes les couleurs sont dignes d’être aimées et il faut juste trouver la bonne association. Il suffit juste d’observer la nature. Elle fait très bien les choses toute seule. Le jaune et le pourpre ça fonctionne, tout comme le rose indien et l’orange.
    Dans la vie faut garder l’esprit ouvert. Si on se permet de stigmatiser alors l’exclusion n’est jamais loin et on trouve la mentalité qui va avec qui mène à certaines dérives. Nous avons tous les deux croisé Barbie je vois ! Comme je te rejoins là !
    La liberté c’est de faire comme bon nous semble tout en empiétant pas sur la liberté des autres ! Et c’est cette dernière partie de cette célèbre citation que beaucoup oublient.
    Amicalement
    Pascale

  4. Ah Ah, mais qui est donc cette dame dont vous parlez vêtue d’un survet’ rose ? Mais oui c’est beau le jaune scrogneugneu ! Surtout pour ma part, le jaune pétant, celui qui pique aux yeux. Et peu importe avec quelle autre couleur à côté. Mais c’est peut-être mes goûts d’homme… 🙂 J’ai planté un ‘Lemony Lace’ en automne, j’ai hâte de voir ce qu’il va donner.

    • Mais… c’est la madame de la photo (quel faux c ce Francis !). Oui, peu importe quelle autre couleur à côté et… çà n’a rien à voir avec monsieur ou madame. Couillonnade d’esprit rétréci. Elles ont voulu avoir l’égalité… il faut assumer maintenant. Ah ‘Lemony Lace’… dans mes bras mon garçon ! Nous l’avons aussi planté à l’automne dernier. Je le regarderais toute la journée…

  5. Il y a 20 ans, j’ai flashé sur le massif jaune du Clos du Coudray, Normandie, depuis j’ai un massif jaune, beaucoup pris de photos du votre, cette couleur, celle du soleil m’est indispensable; Merci infiniment de vos partages.

    • Moi aussi j’avais flashé sur le massif jaune du Clos du Coudray que j’ai visité plusieurs fois, dommage qu’il soit fermé maintenant.
      Ce massif était très lumineux et le jaune donne de la gaîté.
      J’en met aussi au jardin mais que du jaune clair car je n’aime pas le jaune foncé proche de l’orange.

  6. J’adore le jaune, c’est le soleil dans le jardin !!! Mais aussi le feu de l’orange
    Pas facile à marier ces deux couleurs, mais je m’en fiche, de toute façon mon jardin est le résultat de coups de cœur, et tant pis si, pour certains, les couleurs ne s’accordent pas trop, je ne suis pas une puriste et du moment que j’aime …. 😉

Répondre à M-Cecile Mechelys Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.