Un scoop ultra secret : un nouveau Choisya

UN SCOOP ULTRA SECRET : UN NOUVEAU CHOISYA

En toute grosse avant-première, voici un nouveau Choisya qui dénote de tous ceux que vous avez pu voir jusqu’à présent. Pour l’acheter il faudra beaucoup de patience ou aller en Angleterre.

Baptisé ‘Greenfingers’ il est la propriété de la fondation caritative du même nom qui a choisi pour mission d’aider les enfants à la durée de vie malheureusement compromise et leur famille. Les bénéfices suscités par la vente de la plante leur revient de plein droit. C’est la Royal Horticultural Society qui s’occupe en 2019 de vendre exclusivement la plante et par la suite, le marché s’ouvrira de manière plus large.

C’est le célèbre Peter Catt qui a créé la plante, à qui l’on doit également le Choisya ‘Sundance’.

Mais qu’a-t-il d’exceptionnel ? La plante est un croisement entre Choisya dumosa var. arizonica, Choisya ternata et Choisya ‘Sundance’. Le feuillage n’est pas différent de ce qui existe déjà, l’abondante floraison printanière et automnale non plus, le parfum est également similaire.

MAIS ALORS QUOI ?

Eh bien regardez…. La taille des fleurs est énorme par rapport à tous les prédécesseurs ce qui donne une allure très différente quand l’arbuste est en pleine floraison. Je prends pour comparaison le nouveau venu et le très bon ‘Aztec Pearl’

‘Greenfingers’
‘Aztec Pearl’

QUOI ? Vous ne voyez aucune différence ? Encore une fake news ? Bon, dans ce cas je sors la grosse artillerie et les effets spéciaux.

OK MAINTENANT ou il faut que j’explique ?

Son comportement diffère également des autres. Il est plus rond et plus compact (un peu plus d’un mètre en tous sens) car les nouvelles branches et leurs intersections sont plus courtes, ce qui est une excellente nouvelle car souvent le poids de la neige en hiver brise les tiges des plantes adultes.

‘Greenfingers’ nouvellement planté, en avant-plan d’Aztec Pearl’ et quelques coupes de champagne rosé entre les deux pour fêter çà.

Si vous voulez l’acquérir il faut donc aller aux jardins de Wisley en Angleterre qui en vendent dans leur pépinière mais attention… le nombre est limité… Ou alors venir le voir chez nous, pleurer sur votre sort et patienter.

7 commentaires

  1. J’adore votre humour les amis. Un jour viendra où……. pour le moment pas de place dans le jardin. Bonne plante à retenir. Lors d’un prochain voyage. Bises à vous deux.

  2. Les anglais sont avance mais Francis et Guy sont des dénicheurs extraordinaires qui découvrent des merveilles pour nous faire languir ….
    Me réjouis de le voir en vrai .
    Gros bisous à bientôt

  3. C’est très joli , on se contentera alors de l’observer lors d’une visite de votre très beau jardin, ce qui en soi n’est pas si mal..

  4. Vous auriez peut être pu en ramener plusieurs de manière à les mettre à la vente, à ce qu’on ne bave pas sur le vôtre et vous avez intérêt à le surveiller lors des visites dans votre jardin. Tant pis, j’attendrai qu’il vienne sur notre continent

    • Je l’ai mis sous verre et il a trois caméras pointées sur lui. Pas de panique. D’après ce qu’on sait, un producteur hollandais (of course !) les a déjà multipliés et il les vend dans des petits pots P9 (soit une plante visible uniquement sous microscope électronique) aux pépinières en Europe, qui elles les vendront mieux développées l’année prochaine.

Répondre à Maryse Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.