Vous aimez les parterres comme les boîtes de pralines ?

VOUS AIMEZ LES PARTERRES COMME LES BOÎTES DE PRALINES ?

Les foires aux plantes sont les endroits parfaits pour des achats compulsifs car c’est bien connu… on réfléchit avec les yeux. C’est un peu comme les boîtes de pralines. Vous demandez à la vendeuse ‘un peu de tout’, mais moi je ne choisis que celles que j’aime. Si je prenais ‘un peu de tout’, il est plus que probable que je morde dans un chocolat pour tester et remette le bout qui reste dans la boîte si je n’aime pas (je déteste les pralinés bien secs qui râpent mon palais délicat). Je sais, ce n’est pas très poli et après mon passage la boîte ressemble à un tas de compost mal décomposé. Aussi, pour vous livrer tous mes secrets, chez Neuhaus par exemple, je ne supporte que Séduction, Plaisir, et Caprice. Je vous laisse les autres.

Et aux fêtes des plantes, vous faites pareil. Vous n’aviez fondamentalement rien besoin car plus vraiment de place, mais vous achetez tout de même la belle bleue, l’arbuste au nom imprononçable et la plante d’ombre désormais indispensable. S’élèvent alors de tous les stands des vapeurs d’endorphine qui visiblement font oublier le lumbago à voir votre slalom entre les pots qui ferait pâlir d’envie un champion de ski alpin. Mais quand vous rentrez à la maison, les hormones du plaisir apaisées, il vous faudra bien avaler la boîte entière de pralines pour trouver un petit trou aux nouveaux chouchous. Too late les amis ! Le phlox ‘Blue Paradise’ n’aura qu’à s’encastrer entre l’azalée orange ‘Garmisch-Partenkirschen’ et l’anthémis ‘Sauce Hollandaise’. J’espère que vous aimez les fondues au fromage.

Moi je ne fais rien de tout çà. Bibi, il a un joujou extra, un truc qui fait crac boum hue, les plantes en tombent à mes genoux. Démonstration en images…

Dans ce parterre à la mi-ombre, il y a PLUSIEURS brunneras et PLUSIEURS fougères (Polystichum setiferum ‘Pulcherrimum Bevis’). Pourquoi ? La verticalité des fougères s’apaise par un habillage à leur pied des brunneras tout en rondeur. La répétition apporte de de la force et de la structure. Si j’avais mis 36 plantes différentes…. j’ai besoin de continuer ?
Regardez les caractéristiques d’une plante qui doivent ricocher sur la suivante. Les taches de neige sur le Brunnera ‘Jack Frost’ s’étalent en ligne sur l’euphorbe. REPETITION encore.
Un peu plus compliqué : il faut assurer la succession. Vous voyez la liane brune au centre ? C’est une clématite à fleurs d’un puissant violet. Ensuite l’euphorbe monte et fleurit tout l’été. Cinq plantes différentes et de l’intérêt du printemps à la fin de l’été.
On a l’impression que le lamier à fleurs pourpres a des feuilles panachées ! Habillage haute couture.
Allez… on recommence avec une toute nouvelle idée… Bon sang ce n’est tout de même pas compliqué. REGARDEZ les caractéristiques de la plante déjà en place et mettez en valeur ses particularités par les voisines ajoutées. Ce lilas beau comme un camion dont le feuillage débourre rose crevette puis jaune tendre (çà vous rabiboche avec les lilas çà)… Bien, bien… que faire à mi-ombre ? Je lui colle une fougère belle comme un coeur mais peu connue Athyrium vidalii parce qu’elle est jaune pâle veinée de pourpre qui avec le temps habillera harmonieusement le pied du petit arbre. Ne trouvez-vous pas Michèle ma belle qu’elles vont si bien ensemble, si bien ensemble ?
Le parterre dans son ensemble. Simple et particulier à la fois.
Cohérence, rythme, répétition, contraste.
Cette photo n’apporte rien de plus. C’est juste pour voir si vous avez bien tout compris.

18 commentaires

  1. J’adore ta façon d’accorder les plantes, de structurer les parterres. Avec toi, tout paraît si simple….tu as l’art de la composition Francis ! Bravo et merci pour les idées !

  2. Quel bonheur que de connaître un poète -jardinier…deux plaisirs pour le prix d’un….merci Francis pour cette leçon qui…sent le vécu !!!
    Il n’empeche que se promener dans les belles foires de plantes fait très plaisir…pour moi, c’est comme une journée de vacances…

  3. Moi j’adore ta façon de raconter et ton humour, et bien sur ton savoir faire !!! Cà semble si simple quand on le voit, cependant il faut savoir se projeter, imaginer ce que cela deviendra ….
    Et concernant les achats compulsifs, tu as tout à fait raison. LOL

    Question, à présent que j’ai la fibre j’ai changé d’opérateur et d’adresse courriel également. Que dois-je faire pour continuer à recevoir tes publications ?

  4. Moi, j’aime bien les achats compulsifs…je m’en accommode toujours…enfin, souvent….quitte à transplanter et retransplanter…et donc, je découvre, j’explore, je teste, j’expérimente, je m’amuse….bisous les gars😄😘

  5. J’adore votre humour et… les photos de votre jardin. J’ai hâte de le découvrir en « live » fin juin. Cecile (de Bretagne)

  6. Moi, je n’aime que les ganaches chocolat noir. Mais pour les plantes… . Je vais demain à Beervelde, … dur, dur de résister.

  7. Demain beervelde encore des achats et des achats,
    Merveilleux parterre et tellement bien raconté peut être à demain
    Christine

  8. Comme tu nous connais bien ! C’est vrai que je suis une boulimique de plantes ,malheureusement je n’ai pas encore trouvé de remède à cette maladie . Peut-être que la sagesse viendra avec l’âge …

  9. J’aime les massifs et les explications toutes en harmonie avec les plantes et les explications de Francis qui nous régale de ses comparaisons : moi aussi je fais partie des acheteuses compulsives et il faut me retenir pour les achats en nombre car au bout d’un moment le chef dit assez !!!!!!!!!! de toute façon je trouve toujours un endroit pour mettre mes nouveautés.

  10. Compulsif ? Ah voilà le nom de ma maladie !!!!
    J’aime jouer à la chaise musicale et je fini toujours par trouver l’endroit qui convient ,mais comme dit Martine la sagesse vient avec l’âge , enfin j’espere …
    A propos ,j’aime toutes les pralines donc je viens être ton composteur lol
    Bisous et bon week-end

  11. Compulsif ? Ah voilà le nom de ma maladie !!!!
    J’aime jouer à la chaise musicale et je fini toujours par trouver l’endroit qui convient ,mais comme dit Martine la sagesse vient avec l’âge , enfin j’espere …
    A propos ,j’aime toutes les pralines donc je veux bien etre ton composteur lol
    Bisous et bon week-end

  12. Entre le compulsif aventurier et le sage compositeur de symphonie de couleur, il y a de quoi appeler Dr Jekill et Mister Hide. Le compositeur finit généralement par gagner, éliminant les aventures d’une saison pour garder les adaptées et les marier avec l’existant ou les nouvelles aventures. L’histoire se répète ainsi donc cela vaut quand même le coup de fouiner dans les foires de plantes.
    Quel beau résultat!

  13. Ah la compulsivite aigüe, maladie très répandue chez les jardiniers. J’en suis atteinte moi aussi et, comme pour les chocolats, j’aime tout essayer (et étant donné les noms de chocolats que tu as cité Francis, ça donne encore plus envie…). Qu’est-ce qui est le plus parfait? tes photos d’associations géniales ou tes textes du genre analogie avec les champions de ski, je me le demande.

Répondre à Anonyme Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.