Cycle de conférences sur les Jardins Japonais

Janvier et février sont des mois moches, froids pendant lesquels on ne traîne pas dehors. Alors je vous propose un super cycle de conférences sur les jardins japonais sans quitter votre fauteuil. Ce sont des vidéos conférences en ligne pour lesquelles il suffit simplement de télécharger une application et hop… c’est parti !

CYCLE DE CONFERENCES SUR LES JARDINS JAPONAIS

Ce vaste cycle de sept conférences vous emmène à la découverte des jardins japonais placés dans leur contexte historique et culturel. Il ne s’agit pas ici de vous expliquer comment faire un jardin japonais et d’en décrire les plantes, mais de la même manière qu’on le fait pour une sculpture ou une peinture, d’en expliquer les particularités au delà du traditionnel poncif esthétique et réducteur. Jusqu’au 18ème siècle, les jardins japonais n’étaient pas créés par des jardiniers mais par des moines, des esthètes, des artistes pluridisciplinaires qui les ont nourris au fil des siècles d’un contenu riche et dense qui vous ouvre de nouvelles portes vers la contemplation. Il va donc de soi que je parlerai non seulement de jardins mais aussi de peinture, de calligraphie, de littérature et de céramique.

INFORMATION IMPORTANTE 

Il est possible de choisir parmi les conférences celles qui vous intéressent, bien qu’elles soient intimement liées les unes aux autres.

Prix par conférence : 15 euros

Prix pour l’ensemble du cycle : 90 euros (une gratuite)

UN MOT DE PASSE changera chaque semaine pour accéder aux conférences. Il est donc PRIMORDIAL de spécifier par mail à quelles conférences vous participez.

inscriptions en envoyant un email à :

fa217497@skynet.be

Dimanche 17 janvier à 15h00

Jardins-Paradis et Jardins Aristocratiques

Entre le 8ème et le 12ème siècles, la culture japonaise est dominée par une aristocratie de cour et religieuse. De rares témoignages de jardins existent encore, embués d’influence chinoise à l’origine mais qui tendent vers une autonomie culturelle farouche quand le pays cesse ses relations diplomatiques au 9ème siècle et atteint son âge d’or. De superbes enluminures en relation avec le célèbre roman ‘Le Dit du Genji’ évoquent l’art paysager qui ne concerne qu’une infime minorité de la population

Dimanche 24 janvier à 15h00

L’Art Zen

Si cette conférence ne parle pas à proprement parler de jardins, elle est indispensable à la compréhension du ‘jardin sec’ qui envahit les temples au Moyen Âge et dont je parlerai la semaine suivante.Le Japon s’ouvre à nouveau au continent et s’en inspire Mais alors qu’en Chine il disparaît rapidement, le mouvement zen devient un acteur incontournable dans la société japonaise qu’il façonne à tout jamais d’une introspection et d’un économie de moyens que reflètent admirablement la peinture, le théâtre et la céramique qui seront ici les principaux acteurs de l’exposé.

Dimanche 31 janvier à 15h00

Les Jardins Zen

Connus de tous, les jardins zen sont souvent vidés de leur substance, le prix à payer quand on popularise à l’extrême un sujet dense. Il ne s’agit pas de trois cailloux au milieu d’un terrain de gravier mais d’une philosophie entre quatre murs rendue palpable par la représentation en trois dimensions, au même titre que les autres formes artistiques évoquées la semaine dernière. Je vous montrerai bien sûr les incontournables jardins qui ont fait la réputation du genre mais aussi de véritables pépites bien moins connues.

Dimanche 7 février à 15h00

Les Jardins de Thé

La société change au Japon au 17ème siècle, au moment où les Tokugawa prennent le pouvoir pour les 3 siècles à venir. La classe marchande s’enrichit ostensiblement et bouleverse la culture jusque là réservée à une élite. Alors que les uns s’orientent vers les plaisirs faciles illustrés par l’estampe, d’autres ont l’esprit frugal et codifient (encore le zen !) le monde du thé. Le jardin dans lequel se trouve le pavillon devient un microcosme stratifié qui prépare l’esprit à la cérémonie à venir dans une ‘humble hutte de pêcheur’.

Dimanche 14 février à 15h00

La Villa Katsura

Véritable révélation au monde et sans doute l’une des plus belles expressions architecturales auxquelles a contribué le Japon, la Villa Katsura n’est pas à proprement parler une icône du fonctionnalisme comme les architectes européens l’ont prétendu, ignorants de la culture japonaise profonde. Il s’agit au contraire d’un lieu hautement maniéré où le coup de génie réside justement à en gommer les artifices visibles.

Dimanche 21 février à 15h00

Les Jardins de Shigemori Mirei

La révolution industrielle au Japon à l’époque Meiji a largement tourné le dos aux traditions. Au 20ème siècle, un homme s’insurge contre la disparition des valeurs qui font du Japon sa spécificité. Il entreprend la lourde tâche de restaurer les jardins zen d’antan en y apportant une touche de modernité savoureuse. Quand le passé sert de tremplin au futur.

Dimanche 28 février à 15h00

Les Jardins Japonais Contemporains

L’artiste japonais, même le plus iconoclaste en apparence, garde un lien plus ou moins palpable avec le passé. Les nouveaux créateurs de jardins, qu’il s’agisse d’un espace de transition dans un jardin privé, un hôtel ou même un crématorium (!), réinventent le sujet en accord avec le Japon d’aujourd’hui. Leur audace est parfois perceptible dans le choix de formes ou de matériaux saugrenus, mais l’esprit reste que vous n’aurez aucune peine à appréhender après avoir suivi ce cycle qui montre que, comme dans toute forme artistique au Japon, les rebonds créatifs ne sont jamais dissonants du passé mais en accord viscéral avec lui.

6 commentaires

  1. Bonjour Francis.
    La dernière photo, c’est le jardin du Musée d’Art Adachi (préfecture de Shimane), n’est-ce pas ?
    Superbes jeux d’échelle et de perspectives avec des centaines de « niwaki » et « karikomi » taillés au cm près mais qui donnent un paysage très naturel, tout en rondeur. Pour moi, c’est la perfection dans l’art des jardins.
    Je me réjouis de voir la vidéo 👍

  2. Je désire m’inscrire aux conférences en ligne sue les jardins japonais.
    Je n’arrive pas à m’inscrire et ne sais pas sue quel compte, il faut payer.
    J’espère qu’il n’est pas trop tard.
    Merci
    Myriam Delacroix

Répondre à Francis Peeters Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.