Le sauvetage du platane à Pairi Daiza

LE SAUVETAGE DU PLATANE À PAIRI DAIZA

Quand les éléments se déchaînent, il faut parfois intervenir… pour la santé des plantes et la sécurité des visiteurs !

Un grand platane plusieurs fois centenaire menaçait de tomber. Que faire ? L’abattre et le tronçonner ?

Après mûre réflexion, on décida de le sauver. Ce n’était pas gagné d’avance : un arbre aussi vieux allait-il reprendre ? Où le mettre ? Les manoeuvres pour le retirer et l’emmener vers un nouvel emplacement s’annonçaient colossales et peu garanties.

Voici en images le feuilleton et l’entreprise titanesque du sauvetage.

On se rend compte qu’une brouette ne suffira pas à bouger le colosse. Vous avez remarqué l’effroi qui se lit sur le visage des ouvriers ?
A distance, il est difficile d’estimer l’envergure du pied mais …
…d’un peu plus près, la masse semble déjà plus impressionnante.
Il a fallu fortement réduire la ramure pour optimiser la reprise.
Oups, c’est encore plus grand lorsqu’une personne se met à côté…
Transport risqué vers le nouvel emplacement…..
qui n’est pas franchement à côté.
Suspendu dans les airs, il s’apprête à rejoindre le trou.. tellement grand qu’il paraît qu’on pouvait voir l’Australie de l’autre côté.
Aujourd’hui, après un an, de nouvelles tiges sont apparues.
Son nouvel habitat : le jardin des orangs-outans…
… pour le plus grand plaisir de ses habitants.

14 commentaires

  1. Surprenant et quel boulot. Bravo d’avoir pris la décision de le sauver et de lui permettre une nouvelle vie.
    Les racines ont elles été coupées pour le déterrer ?
    Si non, on peut comprendre pourquoi il y avait un risque de chute..

    • Il avait commencé à tomber suite aux fortes pluies. On s’est alors aperçu que les racines ne s’étaient pas étendues (l’étang d’un côté et un sentier de dolomie de l’autre) et donc on avait la possibilité de le transplanter sans abîmer son système racinaire.

  2. Bravo pour ce sauvetage ! on voit tant d’arbres vénérables coupés sans aucun état d’âme… des dizaines d’années voire des centaines pour pousser, quelques heures pour les tuer… Cet arbre vénérable a eu la chance de “croiser le chemin” d’un homme (ou d’hommeS) respectueux de la nature et cela nous met à tous du baume au coeur !

  3. Je suis impressionnée,je n’imaginais pas que ce soit possible .
    Bravo ,c’est rassurant de voir un si beau projet .
    Le voilà reparti pour une seconde vie .
    A bientôt en vrai

  4. Très impressionnant!! Génial de voir que le colosse semble retrouver une seconde vie! C ‘était pas gagné ! Bon dimanche!

  5. Waouw ! Superbe challenge et magnifique réussite !
    Il faut dire qu’il était entre de bonnes mains, nombre de ses congénères n’ont pas eu cette chance.
    Bravo à toute l’équipe, Guy.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.