La Gloire de mon Parterre, suivi la semaine prochaine du Chaton de ma Mère

LA GLOIRE DE MON PARTERRE, SUIVI LA SEMAINE PROCHAINE DU CHATON DE MA MÈRE

Malgré le titre de ce post, ce n’est pas une histoire de campagnol que je vous livre ici, mais celle d’un parterre dont je suis hyper fier (bouton ‘auto-satisfaction’ activé) : la gloire de ce parterre en cette fin du mois de mai.

Tout a commencé gentiment par un semis fructueux de Cerinthe major (un semis spontané d’automne vous donne une floraison printanière) qui a rapidement habillé le pied d’un Iris germanica ‘Dusky Dancer’, s’immisçant entre une bande de Sedum ‘Arthur Branch’. Pour réveiller tout çà, deux larges groupes de Geum ‘Totally Tangerine’ en fond d’écran.

Le moment phare est arrivé, lorsque les fleurs d’iris se sont ouverts, apportant à l’ensemble sa quintessence éphémère.

Ephémère ? Cà c’est pour les sots qui mettent tous leurs oeufs dans le même panier. La relève est assurée par le futur rosier ‘Pairi Daiza’ (tatata, çà c’est un scoop qui vous découvrirez bientôt) avec une poignée de pavots annuels, suivi de la floraison en fin d’été des Sedum rouges rehaussés par une seconde floraison des Geum orange. Et ainsi j’exulte du printemps à l’automne.

ET N’OUBLIEZ PAS LE SECOND TOME DE NOS AVENTURES QUE VOUS DÉCOUVRIREZ EN EXCLUSIVITÉ SAMEDI PROCHAIN :

LE CHATON DE MA MÈRE…

12 commentaires

  1. C’est un « Tout » » absolument glorieux.
    Quel bel écrin de Cérinthes pour cet Iris.
    Avouons quand même que ces Geum que j’adore complètent merveilleusement le tableau.
    Pagnol aurait-il aimé voir ce tableau dans sa chère campagne? Nobody knows!

    Bravo Francis.

  2. Pour l’avoir vu « en real life », et photographié sous toutes ses coutures, je confirme, ce parterre est magnifique! Etant une inconditionnelle de Pagnol je ne peux qu’essuyer une petite larme de nostalgie à l’évocation de ces deux films magnifiques!
    merci Francis…..

  3. Du grand art !
    Au début avec les Cérinthe et les Geum je me dis oui, il y a de l’idée, c’est bien parti c’t’affaire. Couleurs complémentaires et patati et patata…
    C’est alors que les Iris apparaissent et là paf !
    Du grand art !

  4. Cette partie du jardin m’avait particulièrement séduite lors de ma dernière visite . J’ai donc acheté des Cerinthes puisque je possède déjà les Geums . Ne reste plus qu’à trouver un bel Iris pour couronner le tout ! En espérant que les propriétaires du jardin ne m’accuseront pas de plagiat ! 😉

    • Ceci est une mise en demeure pour la dame Prevost. La cour de justice vous accuse de plagiat et vous condamne dès lors à préparer un gâteau au chocolat à chaque visite au jardin et le remettre en mains propres aux propriétaires, ce qui apaisera certainement les litiges en matière de droits d’auteur auxquels ils peuvent prétendre. L’action est immédiate et non négociable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.