L’Afrique du Sud dans le jardin

L’AFRIQUE DU SUD DANS LE JARDIN

C’est fou ce que le jardin est fleuri cette année. De la chaleur et de la fraîcheur dans le sol bien amendé et argileux. Il n’en faut pas plus pour donner un air de prairie sud-africaine dans la partie centrale du jardin bas. Des anachronismes ? Oui bien sûr, plein ! A côté des classiques Kniphofia, Dierama, Berkheya, Agapanthus, Crocosmia… il y a des plantes venues d’ailleurs, mais qu’importe. Le but n’est pas de recréer le jardin botanique de Kirstenbosch mais de retrouver l’émotion ressentie par l’abondance, la générosité et les couleurs de là-bas.

Alors petit tour d’horizon de ce qui se passe au jardin ce matin, déjà bien différent de la porte ouverte de la semaine dernière et certainement pas le même que la semaine prochaine quand les Agapanthus et Crocosmia seront complètement ouverts.

il n’y a pas de règle d’association de couleurs si on s’assure de la répétition de même plantes ou de groupes de couleurs disséminés partout. N’est-ce pas ce que fait la nature ?
En s’approchant, de l’orange côtoie du rose soutenu. Il y a du bleu dans ce rose.
Cà sauve tout.
le mélange est osé, jamais ennuyeux, toujours généreux.
C’est fou ce que les impressions changement en fonction de la distance et des ‘rideaux’ tirés dans les parterres adjacents. Cette longue ligne de Sisyrinchium calme la force des couleurs dans le parterre principal. Comparez avec la photo précédente prise en effaçant les fleurs jaunes pâle.
Le dialogue avec les autres parterres est important quand il n’y a pas d’écran. Petite note de mystère par le sentier à droite qui s’évanouit on ne sait où et rend le panorama bien plus grand qu’il ne l’est en réalité…
… car un peu plus loin se dévoile un nouveau parterre… tiens, tiens, aux mêmes dominantes qu’en début de visite : de l’orange brûlé mais auquel on joint cette fois des Dierama mauves. Le rose-bleuté du parterre précédent auquel on ajoute encore un peu plus de bleu.
et toujours ces couloirs principaux où la vue s’éloigne vers le fond sans heurt par la logique des couleurs répétées.
Parfois le vert reprend la main, mais avec çà et là des notes de couleurs devenues familières.
Au bout du chemin le sentier change de direction et propose deux alternatives.
Même si à ce stade, on se retourne avant de continuer, les plantes déjà vues pour la plupart s’accordent de manière différente mais toujours en respectant le mélange mauve/rose et orange sombre, calmé par le jaune pâle des Sisyrinchium dans le fond mais aussi par le feuillage panaché des Miscanthus
Mais qu’y-a-t-il un peu plus loin ? Encore un peu d’Afrique du Sud avec des Berkheya qui se sentiront bientôt moins seuls avec l’arrivée des agapanthes. J’ai hâte que le phlox pourpre dans le fond au milieu s’étoffe pour mettre en valeur le mauve pâle du Berkheya.

Et dire qu’il y a à peine trois semaines, les choses étaient bien différentes….

… mais pas forcément ennuyeuses…

7 commentaires

  1. J’adore ce mélange de couleurs. Pour moi, toutes les associations sont bonnes !
    Avec les chaleurs que nous subissons en ce moment, on pourrait se croire en Afrique du Sud.
    Pas de pluie annoncée pour la semaine qui vient ! La sécheresse guette…comme tous les ans!

  2. le jardin en été est tellement généreux , c’est une explosion de couleur , merci l’été pour toutes ses fleurs ….essayons d’en profiter un maximum …on en prend plein les yeux………….Merci pour les jolies photos…………..

  3. Belle liaison avec l’article précédent.
    Allez vous cacher tous les j’aime pas le orange, j’aime pas le jaune, je ne veux que du (chosississez la couleur), pas de graminé, pas de persistants, …
    Pourquoi vouloir enfermer l’exubérance de la nature dans son carcan personnel?
    Merci pour cette liberté.

  4. Coucou Francis
    Ce bel article montre les facettes de ton jardin et tes idées d’associations sont inattendues ,ces coloris s’associent vraiment bien …j’admire beaucoup .
    Bravo à mon avis dans une autre vie tu as du être peintre !
    J’ai bien envie d’emprunter tes idées ,bisous à bientôt

Répondre à Fabienne Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.