Pour en finir avec les singes

POUR EN FINIR AVEC LES SINGES

Le nombre d’imbéciles n’a pas vraiment augmenté. Il ne fait que suivre la courbe de croissance mondiale. La seule différence est la plateforme connectée qui leur est offerte sur la toile et qui peut faire penser en effet qu’ils forniquent à tous vents et se multiplient à vitesse grand V.
Ainsi donc la Terre n’est pas ronde. Notez, certains jours j’ai des doutes. Par exemple, je vais au jardin et je fais pipi. Si la terre est ronde, ça coule tout droit et revient par l’arrière, du moins si comme moi vous avez une grande vessie. Eh bien non pas du tout. Ça s’en va et disparaît je ne sais pas où.

Avec le créationnisme c’est un peu plus compliqué. Que l’homme ait été créé par dieu et n’est pas le résultat d’une évolution peut se comprendre. Cela permet en tout cas à ses adeptes de mourir un peu moins… bête. Les dinosaures ont été imaginé par Spielberg (créationnisme américain) et Lucie par Pascal Obispo (créationnisme français). On ne va pas tortiller du popotin plus longtemps mais je vous laisse en cette fin d’année avec une pépite qui s’est déroulée au 19ème siècle. J’adore.

Les idées de Darwin sur la sélection naturelle n’avaient pas bonne presse chez les bonnes gens au 19ème siècle. Il est impensable que nous descendions d’un ancêtre commun pour se diversifier ensuite par mutation ou adaptation. Le conflit avec l’église était inévitable, qui prétendait que les humains étaient uniques et sans relation avec les animaux.

En 1860 on assiste à une mémorable conférence à l’université d’Oxford entre le charismatique évêque d’Oxford et l’agnostique Thomas Huxley, défenseur de Darwin.

Eh bien donc Mr Huxley, diriez-vous que vous descendiez d’un gorille du côté de votre mère ou de votre père ?

Silence intersidéral dans la salle.

‘Je dirais un lien de parenté avec un singe plutôt qu’avec un homme comme vous mr l’évêque qui se rend malade à gaspiller ses extraordinaires talents d’orateur dans une emphase d’autorité propre à étouffer une discussion libre sur ce qui est ou n’est pas la vérité.  Je vous rappelle de même qu’en ce qui concerne les sciences, l’autorité a toujours été renversée par l’investigation. ‘

Tonnerre d’applaudissements et protestations dans la salle. Une femme s’évanouit. Un profane qui s’adresse ainsi à un évêque est inexcusable.

Toujours est-il que Huxley eut le mot de la fin. Quelques années plus tard l’évêque décède à la suite d’une chute de cheval et Huxley commente ainsi dans le journal :

Le cerveau de l’évêque est enfin entré en contact avec la réalité. Et le résultat lui fut fatal !

Hermès et son nouveau copain Coco le gibbon. Je peux donc dire que j’ai un point commun avec le chat du côté des oreilles et avec le singe les lendemains de fête. De plus, comme lui j’ai le bras long.


18 commentaires

  1. J’ADORE votre humour ,mais j’espère que vous ne serez pas « jaloux » ,J’ADORE encore plus Hermès……….Bonne fin d’année et meilleurs vœux pour l’année 2020

  2. Sympa ce Huxley!…😄…que n’est-il encore présent pour répliquer aux climatosceptiques actuels!…
    Au plaisir de vous revoir en 2020 que je vous souhaite excellente…
    Amicalement

  3. Sur cette dernière (???) note d’humour , tous mes voeux de bonne année 2020 à vous deux !
    Robert

    et si j’y associe mes poilus j’ajouterai Michel (vous vous souvenez?), Luna, Platon, Olga, et Churchill……

    Vous comprendrez que je suis fan de Dyson (qui n’est ni chien, ni chat, faut-il le préciser)

  4. Pour clôturer cette note humoristique, je vous souhaite à tous les deux une année 2020 pleine de belles surprises « jardinières » et autres.

  5. J’ai 1 nouveau poilu (e) que j’essaye d’éduquer à la laisse. Pas évident.
    Bonne fin d’années. Plein de beaux voyages en 2020 et surtout 1 excellente santé.
    Nadine Vdb

Répondre à Yves Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.