Deneuve ou Binoche ? Notre savoir-faire se déguste avec sagesse

DENEUVE OU BINOCHE ? NOTRE SAVOIR-FAIRE SE DÉGUSTE AVEC SAGESSE

Êtes-vous sensible au nom ronflant des cultivars quand vous achetez des plantes ? Moi, oui. Ce doit être mon fond de midinette à peine caché qui refait surface. Il faut dire qu’il y en a pour tous les goûts.

Pour les nostalgiques des Gitanes il y a les volutes du Geranium ‘Havana Blue’, pour les LGBT le musclé Hosta ‘Spartacus’ et pour les fans de science-fiction l’Hosta ‘Capitaine Kirk’, une bien belle entreprise. Même les ouvriers en bâtiment ne sont pas oubliés. Ceux qui font du ravalement de façade choisiront le Dahlia ‘Catherine Deneuve’ et les plombiers préféreront l’Heuchera ‘Binoche’.

l’indispensable Heuchera ‘Binoche’… bien belge !
Et Spartacus qui pointe son nez sur la droite…
Hosta ‘Capitaine Kirk’. Pas belge celui-là auquel cas j’aurai préféré ‘Coke en Spock’

Je dois faire une fixette sur l’heure de l’ apéro car après le très beau Geum ‘Mai Tai’, je succombe devant le rosier ‘Tequila Sunrise’. J’aime surtout les rosiers qui sortent de l’ordinaire. Le rosier rose et le baccara sang de vampire sur fil de barbelé font bonne figure dans un musée comme Coloma mais me font bâiller d’ennui au jardin. Diego, libre dans sa tête.

‘Tequila Sunrise’ ne provoquera sans doute pas l’émoi à l’entrée du green de Knokke-le-Zoute mais fera le bonheur des iconoclastes . La floraison dure tout l’été, généreuse sur un feuillage sein et une vigueur impeccable. Jusque là, le minimum syndical pour un rosier du 21ème siècle. Ce qu’il a de fabuleux, c’est sa métamorphose de jour en jour, depuis l’ouverture du bouton jusqu’à l’épanouissement complet et l’éventuelle pluie qui en fait un Jef Koons exposé à Versailles.

Métamorphose en photos.

En bouton, caramel aux bords brûlés
En s’ouvrant, jaune orangé aux bords qui ont gardé un petit souvenir du chalumeau
Le cuivre des Carex me semble une évidence. Les Crocosmia et Hedychium suivront pour faire la fête.
Si vous ne l’aimez-pas, vous pouvez toujours en fait des oeufs sur le plat…
…ou une île flottante
Le p’tit Jef à Versailles après la pluie
Un Sysirinchium. Pourquoi pas pour calmer le feu.
Un Dierama rose. Pourquoi pas pour clamer le feu

4 commentaires

Répondre à PHILIPPE D Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.