Après la pluie…

APRÈS LA PLUIE…

Décidément, très grosse pluie mardi, mercredi, jeudi… Température incroyable de 20°C. Plus besoin d’aller en Ecosse, on en a le climat. C’est incroyable comme les arbustes, surtout les rhodos, ont poussé doublement par rapport à l’an dernier. Pour moi, çà peut revenir comme çà chaque année ! Les citernes sont pleines…

Mais cette fois, j’ai pris les photos juste après la pluie car la douche était vraiment un peu trop forte. D’ailleurs, je vous conseille de vous promener nu(e) dans votre jardin juste après l’orage. Cà rend la peau douce. Voyez la photo d’ailleurs que j’ai prise de moi dans le jardin…

Ah flûte, c’est toujours la même chose après la pluie… maudite brume…

Notre poivrier du Népal a poussé à vive allure. Vous connaissez ? Zanthoxylum armatum. Très rare dans les jardins. Les baies coûtent bonbon dans les épiceries fines. C’est un peu comme le poivre du Sichuan mais moins fort (moins ‘anesthésiant’) et surtout acidulé qui rappelle le parfum du pamplemousse. L’arbre est bizarre et les fruits sont déjà là. Ce sera plus joli dans deux mois quand les baies seront devenues rouges. On pensait qu’il ne tiendrait pas l’hiver mais c’est sa troisième année déjà et pas de souci. On essaiera en cuisine cet hiver…

Zanthoxylum armatum
Il porte bien son nom. Des épines épaisses et très piquantes.
Il y en a même au milieu des feuilles.
Les baies sont rondes et réunies en grappes. Vertes d’abord, rouge orangé à maturité.

On reste au Népal, et plus largement dans les Himalayas, avec le Dichroa febrifuga. Nous avions acheté notre plante il y a une dizaine d’années en Ecosse d’après une expédition botanique qui avait ramené des graines de haute altitude. Les plantes qu’on vend d’habitude (on a essayé plusieurs fois) ne résistaient pas au gel ou végétaient. Non seulement celle-ci a poussé énormément mais on a fait des dizaines de boutures qui ont toutes tenu à l’extérieur (stock vide malheureusement après les portes ouvertes du mois dernier… ce sera pour l’année prochaine…)

Cà c’est du vrai bleu !

Les Dichroa font partie de la famille des hydrangéas et se cultivent exactement de la même manière. Mieux au frais à la mi-ombre avec un sol acide au sinon… ce sera du rose.

Dans une autre partie du jardin qui n’est pas acide, la fleur est rose.

Avec cette humidité, la partie exotique exulte. C’est une erreur de croire que les crocosmias, kniphofias, agapanthes aiment la sécheresse. En hiver oui bien sûr, mais en été ces plantes décuplent en sol frais et bien arrosé. Il faudrait dire plutôt qu’elles tolèrent la sécheresse. Elles n’ont jamais été aussi exubérantes que cette année avec un mois de juillet béni des dieux, humide et frais.

Cà vous serait venu à l’idée ? Kniphofia et clématites !
Kniphofia uvaria ‘Nobilis’ et Clematis ‘Huldine’
Kniphofia caulescens ‘Coral Breakers’… Feuillage sublime qui rappelle l’Aloe qu’on ne peut pas garder chez nous.
… sur fond de Miscanthus sinensis ‘Little Zebra’
… et avec Agapanthus ‘Windlebrook’
Kniphofia ‘Tawny King’
En attendant les graminées, les fleurs exotiques font la fête.
Kniphofia ‘Amsterdam’ et Crocosmia ‘Hellfire’. Un bon conseil : choisissez des Kniphofia dont les fleurs s’ouvrent toutes en même temps pour éviter une montée de ‘gangrène flasque’ de la partie basse si elles s’ouvrent de manière décalée.
j’ai hâte que le Canna ‘Cleopatra’ s’étoffe. Ses feuilles sont panachées de noir. Une seule tige florale, çà paraît un peu chétif encore. les fleurs sont aléatoires : parfois rouges, parfois teintées de jaune. La décadence.

J’enrage : il y avait autrefois un Kniphofia ‘Cobra’ juste à côté du Canna ‘Cleopatra’. Cà faisait très péplum. Vous imaginez Liz Taylor demandant à sa servante de lui apporter le panier de ‘figues bien mûres’ où se cache le terrible serpent. Tout le monde pleurait : la servante, moi, sauf bien sûr la belle reine aux yeux violets soulignés par une double rangée de cils (pour de vrai !). On avait même pensé organiser des séances cinéma devant les plantes. Il suffisait d’apporter les chips et le Tequila Sunrise…. Du coup, vous comprenez mieux la présence du rosier ci-dessous. C’était la dernière séance et le rideau sur l’écran est tombé…

avec la rose ‘Tequila Sunrise’
Amaranthus ‘Golden’ et Crocosmia ‘Paul’s Best Yellow’


22 commentaires

  1. Quelle chance;chez nous,la pluie est toujours peu intense (quand il pleut!)et n’arrive pas à mouiller le sol sous les feuilles des plantes.Il pleut de façon normale à 5km du village et ici,rien!J’ai déjà signalé à l’IRM le phénomène espérant avoir une explication scientifique mais ils me répondent qu’ils faudrait faire des relevés réguliers.
    Et avec le changement climatique,cela ne fera que s’accentuer.Bref,on est mal parti.

  2. Merci pour ces magnifiques photos de votre jardin. vous avez beaucoup de chance d’avoir eu autant d’eau. Chez moi le jardin est passé en mode survie, pelouse paillasson et plantes ne tenant qu’à coup d’arrosage. Je me console avec le potager, premières tomates XXL et haricots verts, faut bien qu’il y ait quelques avantages à la chaleur. Mes amitiés à Guy, qui aime aussi le potager.

  3. Ici, une légère brumisation cette semaine….juste assez pour que commence à se développer l’oidium…chouette !!! Il est vrai que les plantes explosent cet été…Nous avons eu de gros orages il y a trois semaines mais depuis uniquement quelques ondées type tropicales…merci Francis pour ces belles photos…mon/ton dichroa fonctionne très bien en pot,il est couvert de fleurs…, en boutons dès le printemps !

  4. Quelle chance vous avez d’avoir eu autant de pluie car ce n’est pas le cas dans notre Saône et Loire : arrosage parcimonieux car zone sèche et ce n’est pas facile de garder nos plantes. Votre jardin est sublime aussi à cette époque : j’aime beaucoup ces plantes et on a l’impression d’être ailleurs…………bon dimanche à vous deux. Merci pour ces belles photos. Ghislaine

  5. J’ai honte,j’ai noyé la bouture de dichroa…Tjs de magnifiques photos.J’ai planté des crocosmias dans différentes parties du jardin mais je n’ai que des feuilles.Quelle potion magique ont-ils besoin pour fleurir?
    Bonne fin de weekend à vous Deux.
    Vdb

  6. 3 jours de pluie? Non? Pas possible!
    Dans la région de Mons, il n’a presque pas plu ! 1/2 jour seulement !
    Quand je lis « un mois de juillet humide », alors là, j’enrage !

    Magnifiques ces fleurs bleues ! J’adore ! Par contre, l’arbre à épines, très peu pour moi.

    Merci pour cette belle balade fleurie.

  7. Tu fais certainement référence au poivre de Timut, mon préféré avec celui de Kampot. J’ignorais le nom de son arbre, merci.
    Juste un jour de pluie ici et 13 litres la semaine dernière. Trop peu, mais la situation est ‘moins pire’ que l’an dernier. Splendides photos comme d’habitude, merci du partage !

  8. De bonnes pluies, d’un bon « calibre », et du coup des fleurs-soleil qui illuminent le jardin : c’est magnifique ! Que de belles idées!

  9. Votre amarante est géniale! Allez Francis il faut récolter des graines! Ici 29 litres depuis le 1er juillet. Loin des 98 litres de juin! On attend la suite, sinon on rejouera à Manon des Sources et Jean de Florette, arrosoirs à la main!

  10. Le Dichroa acheté l’an passé a quintuplé de volume dans un gros pot prêt à être rentré en cas de gros froid, inutile l’hiver dernier, mais peut-on être sûr qu’il supporterait-10 -12 car dans ce cas je lui cherche un coin à l’abri des vents du Nord. J’adore cette ambiance et ces couleurs qui réchauffent mais bien difficile de trouver ces merveilles. Merci pour tout ces partages et ces superbes photos.

  11. Merci pour ce magnifique reportage, après la pluie le beau temps !!!!!! et c’est très bien la nature est très belle un été belge!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Bonne semaine
    MR

  12. Bonjour Francis,
    Merci encore pour toutes tes belles photos et surtout pour tes mots mis en phrase qui ne manquent jamais de me faire sourire.
    Je suis bleu de jalousie devant tes Crocosmia Yellow. Il y a 3 ans je suis revenue d’une visite de ton jardin avec en main un pot de Crocosmia Paul’s Best Yellow pour lesquels j’étais réellement tombée en amour. Malheureusement, après 3 ans de plantation, je suis désespérée de ne voir encore aucune fleur. La première année cela m’a semblé normal, l’année dernière je ne me suis pas trop inquiété mais cette année, je comptais vraiment le voir fleurir. Peut-être aurais-tu un conseil pour moi? D’avance merci Francis. Colette

  13. Quels chanceux, aucune pluie depuis bien longtemps chez moi, c’est à désespérer !!!
    Les plantes souffrent !
    J’adore les crocosmias, j’en ai au jardin, mais avec les trois dernières années de sécheresse ils ont tendance à disparaitre , à moins que leur durée de vie ne soit pas bien longue ?
    Par contre les kniphofias sont magnifiques cette année , jamais je n’ai eu, par le passé, autant de fleurs !!!

    • Les crocosmias détestent la sécheresse estivale et les cormes dessèchent et finissent par disparaître. Mais pour les kniphofias, le drainage est essentiel à cause des racinnes fibreuses comme les agapanthes, ce qui explique leur profusion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.