Les Trump des hellébores

LES TRUMP DES HELLEBORES

C’est bien connu, quand vous n’êtes plus à même de soutenir la concurrence, vous utilisez votre énergie à la dénigrer par des allégations fausses. Elles n’ont pas pour but de convaincre ceux qui ont un sens critique. Cause perdue pour ceux là, il ont l’habitude de vérifier et de comparer les sources d’informations plutôt que de suivre le premier Jésus-Christ qui passe. Le but du canular est en réalité de distiller une désinformation qui s’immisce insidieusement sur la toile et entre étals visant à semer le doute. C’est le cas de le dire… semer le doute…

‘Et s’ils disaient vrai’ ?

Ben oui ma pauv’ dame, les hellébores issues de l’hybridation qui vise à relever la tête des fleurs sont de très mauvaise qualité. Achetez plutôt des plantes issues de semis qui tombent la tête car c’est tout de même plus écolo de mettre le genou dans la boue pour relever le joli minois de votre beauté unique. Bon après… il y en a bien qui font la collection de timbres-poste …

Merde, Fernande, retire tes doigts de la fleur, j’arrive pas à faire la photo !

Ben non les cocos, on a appris à Francis depuis tout petit à avoir un sens critique et ne pas gober n’importe quelle affirmation de vendeur de salades sans prendre un temps soit peu du recul et vérifier. VÉRIFIER…

L’âme de Robin des Bois qui sommeille en moi a donc dégainé son arc et asséné quelques flèches à ces idées colportées sans fondement. Je regrette une chose. Ce fut chose trop facile à mon sens. Alors, nous allons nous amuser à démonter une par une ces informations bidon mafieuses, belles photos à l’appui, toutes prises au jardin bien sûr car une attitude scientifique vise à comparer sans a priori avec les deux matériels incrimés : semis et hybrides stériles. Que ceux qui ont un appareil dentaire se rassurent. Je ne distribue pas de carambars à la récré.

Les hellébores sont des fleurs d’hiver et toutes les fleurs d’hiver tombent la tête.

Ah bon ? C’est bizarre. Les Eranthis sont aussi des fleurs d’hiver. Pire pour elles, les fleurs sont sessiles (pas de pédoncule), sont posées à plat et regardent le ciel quoi qu’il arrive. Elles referment les pétales en cas d’intempérie ? Ben, un hellébore aussi….

Les fleurs des hybrides dont la tête (enfin) se relève durent moins longtemps.

Ben non, c’est archi faux. Car en cas d’intempéries…. ils font exactement la même chose que les Eranthis !!!!! La fleur se ferme et…. elle tombe la tête le temps que l’orage passe !!!! La preuve hyper simple à contrôler ? Allez voir au petit matin votre bel hellébore qui d’habitude lève la tête. Que se passe-t-il ? Les fleurs sont baissées et attendent que le temps se réchauffe ! Voici une photo de l’inoubliable ‘Anna’s Red’ tôt le matin.

Même chose pour cet hybride à fleurs doubles Harvington en compagnie d’Eranthis. Ces beaux hellébores habituellement relevés tombent la tête car il est tôt alors que les Eranthis sont encore fermés. Remarquez au passage comment égayer une couleur aubergine : ajouter des fleurs précoces de couleur jaune.

Je dirais même que les fleurs d’hybrides stériles durent PLUS longtemps. C’est d’ailleurs le cas chez les autres vivaces comme le Geranium ‘Rozanne’. La preuve en image ci-dessous où ces hellébores en fleurs depuis début janvier flirtent même avec les crocus du mois de mars !!!! Ces plantes sont stériles. Cela veut dire qu’elles sont plus vigoureuses, les tiges hautes et robustes bien dressées, les fleurs très nombreuses car justement, elles ne gaspillent pas leur énergie à produire des graines.

Jolis Harvington jaunes complémentaires des crocus mauves.
Quelle vigueur chez les hellébores stériles.

Certains aiment l’effet de collection timbre-poste où les sujets uniques et flamboyants se juxtaposent sans aucune relation entre eux. C’est un choix. Je préfère nettement l’effet de masse. Le facteur ‘waow’ que je ressens en entrant dans un sous-bois de jacinthes. Tous les hellébores que vous voyez sont des hybrides stériles nommés.

N’oubliez pas d’associer vos hellébores à d’autres fleurs.
Ici le rouge amour du camélia surgit des hellébores plus tendres. Tout cela grâce à l’exceptionnelle durée des fleurs, ici fin mars.
Si vous avez l’occasion, plantez des hellébores en hauteur le long d’un talus pas trop sec par exemple. L’effet peut -être impressionnant.
Fernande peut enfin prendre une photo sans cacher la fleur avec ses doigts. Notez, si vous faites partie de la famille Simpson à quatre doigts, les choses sont plus simples. N’essayez pas avec des moufles, çà fait tache sur la photo. C’est pire encore avec des maniques.

Le très gros avantage des hybrides stériles, c’est qu’ils sont… stériles ! Vos hellébores issus de semis se ressèment partout. Les rejetons sont très rarement intéressants et, pire encore, les semis peuvent se loger au beau milieu de votre bel hellébore sans crier gare et deux ans plus tard surgit une fleur de couleur eau de vaisselle au beau milieu de votre sujet exceptionnel.

Des semis Alien viennent d’exploser du ventre de la terre. Des semis spontanés se logent au beau milieu de votre hellébore préféré. On peut évidemment supprimer toutes les fleurs avant la catastrophe mais franchement en mars j’ai autre chose à faire au jardin. Alors si les hybrides stériles peuvent aider en cela aussi…

Voilà une photo qui dit tout. Les hellébores de semis traditionnels qui sont là depuis dix ans tombent désespérément la tête. Vous avez vu la vigueur de ce nouvel hybride posé à côté ? Bien sûr, il sera moins imposant en pleine terre l’année prochaine mais qu’importe, les fleurs sont spectaculaires, le feuillage marbré est de toute beauté.

Quand on choisit des hellébores il faut faire attention aux couleurs qui pourraient être ternes dans un parterre d’hiver. Voici des pots disposés de ‘Ice&Roses Early Red’, excellent hybride vigoureux. J’y ajoute des perce-neige pour réveiller la composition et des Bergenia ‘Bressingham Ruby’ pour le beau feuillage coloré en hiver et les fleurs rose magenta qui prendront la relève après les hellébores. Mais ce n’est pas assez….

… Voici un nouvel hybride extraordinaire : ‘Glenda’s Gloss’. Liseré rose foncé qui souligne les pétales blancs… Je l’ajoute entre les deux rouges. Et le miracle opère. Tous deux ont leur importance complémentaire.

Glenda’s Gloss’

Aussi, certains hybrides stériles ont un très beau feuillage… le talon d’Achille des hellébores en général. Voici ‘Illumi Lime’ de la série Winter Angels, au feuillage vert sombre marbré de jade sous des fleurs vert pomme.

Helleborus ‘Illumi Lime’ de la série Winter Angels

Enfin, n’oubliez pas que certaines espèces sauvages d’hellébores valent vraiment la peine comme cet H. thibetanus. Lent à s’installer, les fleurs sont d’une grâce infinie. Tiens…. ce n’est pas un nouvel hybride et la fleur relève pourtant naturellement la tête…. C’est pourtant une fleur d’hiver. Ah oui c’est vrai, le Tibet se situe en zone tropicale… autant pour moi…

La morale de l’histoire ? Eh oui, il existe des Trump de la désinformation dans tous les domaines. Heureusement dans le cas qui nous concerne, il n’y a pas mort d’homme et ils ne font pas pipi bien loin au delà de leur niche. Les nouveaux hybrides ajoutent une réelle innovation tant attendue dans le monde des hellébores et heureusement sont très largement distribués. Tout le monde s’y met : Hollandais Anglais, Allemands… A vous de voir à quel train vous attacherez votre wagon mais faites gaffe aux voies de garage. Car… tout ce qui brille n’est pas helleb…or.

CONSEIL PRATIQUES

Vous trouverez tous les hellébores hybrides dont je parle en jardinerie. Par facilité j’ai acheté les miens chez www.coolplants.com car ils envoient par correspondance partout en Belgique et en France pour un prix convenable. Mais je pense que vous n’aurez aucune difficulté à les trouver dans les jardineries comme Groendekor ou Floralux…

Aussi, visionnez à partir de mercredi prochain 10 février après-midi la capsule vidéo que j’ai tournée pour le site facebook de Jardins et Loisirs. Elle est entièrement consacrée aux hellébores.

34 commentaires

  1. Magnifiques hellébores!! J’aime beaucoup Glenda’s gloss. Effectivement, les hellébores qui se sèment ne valent rien et j’oublie régulièrement de couper les fleurs fanées. J’ai visité le site de coolplants et je vais commander. Merci Francis!

  2. L’idée développée dans ton article depuis longtemps me… hantait 😜
    Mais il est des icônes intouchables qui pensent pouvoir tout dire et tout se permettre…
    A nous de ne pas tomber dans le panneau… Yes we can !

  3. Convaincue depuis que j’ai installé trois pieds de la magnifique H.’Ice N’Roses Red’ voilà plus de trois ans et qui ont plus que triplés de volumes … (sans semis intempestifs autour) …les étés très chauds ici , elles tombent mais se relèvent bien vite après un petit arrosage et ne semblent pas en souffrir plus que cela … J’adore tes massifs et la présentation de ces belles ne font que conforter mon envie d’en avoir d’autres cultivars … belle journée au jardin Renée .

    • à toi aussi Renée belle journée. J’espère que de plus en plus de personnes montreront ce genre de photos pour rabattre le clapet des semeurs des navigateurs en eaux troubles.

  4. Encore une fois tu nous en mets plein les yeux Francis. J’ai passé commande chez Coolplants, leur site est super, merci pour le filon. J’attends la livraison avec avec impatience car pour le Sude de la Belgique, il faut un certain temps … nous sommes habitués. Bon dimanche à toi et à tes proches.

  5. Courber l’échine n’est plus de mise pour ces belles aguicheuses dont l’apparition marque le début de l’effervescence jardinière. Si en plus, elles ne minaudent plus mais se dévoilent impudiques, fières de ce qu’elles sont, laissons nous charmer et succombons à la volupté.
    Mais le nirvâna est atteint quand en passant, pour finir tu nous parles de la plus belle de toutes avec ses fleurs d’une délicatesse sans pareille: H thibetanus. Cinq pieds ornaient mon jardin mais un hiver très humide suivi d’une redoutable gelée tardive a eu raison de mes belles chinoises. Quel plaisir d’en voir une en pleine terre!

  6. Tu prêches une convaincue, Francis. J’ai retiré tous les hellébores de semis il y a bien longtemps. Et comme Renée, envahie de semis spontanés.
    Comme publié hier sur mon blog, il suffit de voir la vigueur de Anna’s Red en 3 ans de culture pour être rassuré sur les qualités indéniables de ces variétés.

    • j’espère que toutes ces informations se sèmeront à tous vents pour ridiculiser les bobards qui circulent à ce sujet. Rodney Davey a travaillé sans relâche pendant 12 ans pour obtenir Anna’s Red qui a tout déclenché. Ce ne sont pas les ragots malsains et pitoyables qui vont arrêter la machine en marche.

  7. Super reportage merci Francis , ma commande de chez Cool plants va arriver bientôt je suis impatiente . Merci pour tes conseils , à tantôt pour la cérémonie du thé et à mercredi pour ta capsule …..bon dimanche

  8. Merci Francis pour ces minutes de rire et de sourires, il faut dire que je lis à voie haute tes commentaires pour en faire profiter mon mari, qui, s’il n’est pas fan de jardinage, apprécie ton humour et les jardins !! Je suis convaincue depuis un moment de l’intérêt. de ces hybrides et je vais partir à la recherche de cet Harvington très séduisant.
    Ce qui m’agace (bien sûr les doigts sur les photos, l’horreur) ce sont ces photos qui montrent UNE fleur, Hellébores, Hamamélis ou Rose, je veux voir la plante dans son ensemble, son comportement et son intégration parmi ses voisins. Merci Francis pour tes partages et tes judicieux conseils. bon dimanche à vous deux.

  9. En total accord sur le fond, je suis aussi admiratif sur la forme et le style. Quel plaisir de vous lire. Un grand merci ! RV mercredi donc !
    (En passant merci aussi pour votre capsule sur le bouturage d’Eucomis que j’ai tenté avec succès).

  10. Hello Francis

    Merci pour ce très bel article. Perso j’ai adoré illumi lime je suis fan des feuillages pas ordinaires. Pour ceux que ça intéresse, j’ai fait l’expérience de déplacer plusieurs hellébores déjà en boutons fin octobre ( impossible de le faire avant tellement c’était sec), et à ma grande surprise elles ont superbement fleuri. Toutes mes tentatives précédentes au printemps s’étaient soldées par des bouderies interminables « sans fleur ».
    Bon dimanche

  11. Oooooh ! Merci les fleurs, merci Francis. Vous êtes magnifiques. Je m’en vais jouer dans la neige et faire des boules de neige en forme de bisous pour vous les envoyer.

  12. Pas trouvé ce bel hellébore illumi Lime à Floralux! J’avais craqué sur son feuillage! Epuisé je suppose!! Mais quand même revenu avec quelques beaux spécimens! Merci pour ce bel article et bon dimanche!

  13. Merci pour ces bons conseils, et aussi pour les adresses. Car les hellébores que je trouve dans les jardineries tout venant ne me plaisent pas : d’un banal !

  14. Perso j’ai des hellebores Anna’s Red, Glenda gloss et Dorothy’s Dawn depuis deux ans (Achetée chez un petit producteur hollandais près de chez moi) une pure merveille. Ce qui m’intéresse dans les hellebores c’est surtout le feuillage qui apporte une structure toute l »année. Car oui c’est ça le plus important. Un beau feuillage est plus important car il restera 10 mois visible. Alors autant choisir un qui vaille la peine.
    Amicalement

  15. Magnifique ces hellébores. Comment nous faire oublier la grisaille. Je vais suivre tes conseils notamment pour accompagner les Eranthis. Vivement la prochaine capsule.
    Bonne soirée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.