Le temps des cerises

LE TEMPS DES CERISES

Aujourd’hui nous devrions être au Japon pour la fêtes des cerisiers. Ce ne fut pas possible l’année dernier, ce ne sera pas encore possible cette année. Heureusement il y a ceux du jardin qui s’ouvrent un peu après ceux de Kyôtô.

Celui-ci est le classique Somei Yoshino que l’on voit partout au Japon… par milliers. La floraison est brève. A peine à son apogée que les pétales s’envolent déjà, le moment le plus attendu de la floraison qui nous rappelle comme tout ne dure qu’au moment et qu’il vaut mieux profiter du temps présent que de s’énerver sur d’hypothétiques lendemains.

Prunus x yedoensis (Somei Yoshino)
les fleurs blanches sentent l’amande. Selon les heures leur intensité varie avec la position du soleil : bleutées, blanches, rose-orangé.
la meilleure manière de regarder les fleurs : lever les yeux sur un ciel bleu dégagé. Parfois les branches poussent bizarrement ce qui est hautement apprécié au Japon, signe de chance.
Hiroshige. Au Kiyiomizudera et son arbre à la branche lunaire.
Prunus ‘Pink Surprise’. Très légèrement plus tardif mais lui aussi à fleurs simples. Ici avec un camélia à petit développement et fleurs en tulipe : Camellia ‘Tulip Time’.
que du rouge et rosé sous le cerisier…
… la persistance des baies du Nandina domestica
pas facile les Pieris. Cà va ou çà ne va pas du tout. Le plus vieux du jardin : Pieris japonica ‘Katsura’.
et au passage un semis spontané d’hellébore. Ici, on les dompte pour qu’ils lèvent la tête.
l’incontournable Prunus incisa ‘Kojonomai’. Lent mais il peut monter… sauf ici dans la terre argileuse où il prend vraiment son temps.
Prunus subhirtella ‘Fukubana’ avec ce soupçon bleuté qui le rend très particulier. Toute cette zone est en gigantesque transformation. J’en parlerai quant tout est fini, vidéos à l’appui !

Petit retour nostalgique sur les cerisiers au Japon pendant leur floraison spectaculaire. Ici un cultivar à fleurs vertes semi-doubles. Très spécial.

Dans les montagnes à Shirakawago
Rares sont les fleurs dans les jardins zen.
Sur une ancienne voie de chemin de fer désaffectée.
Le vénérable cerisier du parc Maruyama doit certainement avoir une centaine d’années.
son et lumière le soir dans un temple

Les Somei Yoshino datent du 18ème siècle par la volonté des Japonais de rendre la floraison spectaculaire dans les villes. Comme ils sont tous bouturés, leur bagage génétique est similaire et ils s’ouvrent tous en même temps dans les mêmes conditions climatiques. Seule la température créée une remontée du Sud au Nord qui s’étale de février à mai selon l’endroit où l’on se trouve.

la mystérieuse entrée du Musée Miho
J’en connais un qui a copié cette photo pour en faire une estampe. Mais je ne lui en veux pas.

26 commentaires

  1. Merci Francis pour ces superbes photos dans votre jardin et celles prises au Japon. C’est vrai que ça donne de la gaité dans les jardins et j’en ai aussi plusieurs sortes dont les fleurs simples sont fleuries en ce moment mais les doubles commencent aussi.
    Le prunus que tu as pris en photo dans des tons verts ne serait pas celui que l’on a vu ensemble en Ecosse ?
    Je l’ai trouvé dans une pépinière française et du coup je l’ai au jardin mais il n’est pas encore fleuri mais plein de boutons et splendide avec sa floraison. J’en étais tombé en amour là bas et j’ai fait des recherches pour le retrouver et il a fait du chemin pour arriver dans mon jardin car je l’ai trouvé près du Mont Blanc…..j’ai un trou de mémoire pour son nom mais je vais le retrouver. Bon dimanche à vous deux avec un changement d’heure pour nous. Amitiés.
    Ghislaine

  2. Super post ! Je suis enchantée d’avoir suivi vos conférences cet hiver . Je comprends un peu mieux ce que je découvre ici. Bon dimanche

  3. Magnifique les cerisiers du Japon….. Ici belle promenade à Watermael-Boitsfort où ils sont en pleine floraison c’est un régal et surtout maintenant avec les beaux jours
    qui s’annoncent
    Bon dimanche
    MR

  4. Nous profitons du moment présent en lisant ton très bel article. Beau mélange de superbes photos de cerisiers et de délicates estampes. Bon dimanche à vous trois.

  5. Merci Francis, cela fait du bien au moral de retrouver votre rubrique le dimanche matin.J’ai commandé 1prunus incisa kojonomai vendu en tant que nain pour pot.
    Qu’en pensez-vous?
    Bon weekend à vous Deux.
    Vdb

  6. Ces cerisiers dégagent une sérénité bien à propos par les temps qui courent….
    Merci pour se superbe article. Au passage, ici à Honfleur le KOJONOMAI pousse vite.
    Bon printemps à tous. Enjoi.

  7. Très heureuse de retrouver ce rendez-vous du dimanche matin. Merci pour cette bouffée de printemps et belle journée à vous!

  8. Merci Francis pour ces superbes photos. Comme c’est réjouissant de contempler les beautés que la nature nous offre avec tant de générosité !

  9. En lisant le titre, je me suis dit ils sont forts ces belges s’ils ont déjà des cerises, et le réchauffement climatique est plus prononcé chez eux quand même!
    Mais non finalement, merveilleuses photos qui nous font rêver, en attendant que la vie d’avant revienne.

  10. Bonjour et un grand merci pour ces magnifiques photographies et reproductions. C’est une belle évasion du confinement.
    Bonne continuation.

  11. que de beauté, encore une fois : merci Francis !
    j’ai maintenant l’image d’un Francis en dompteur d’hellébores, avec la moustache en croc, les bottes, le fouet et le cerceau : « allez ! relève la tête ! » c’est malin…

    votre merveilleux jardin me manque !! :'(

  12. Vraiment magnifique ces cerisiers. Quelle explosion de fleurs. J’adore le Prunus incisa ‘Kojonomai’. Très beau quelque soit la saison et très graphique en hivers avec les branches tortueuse. Bonne journée.

  13. Je suis tombée sous le charme du Prunus subhirtella ‘Fukubana’ si j’avais plus de place, il serait sur une liste de plantes à trouver.
    J’ignorais la signification de l’éphémère floraison du cerisier. J’aime beaucoup cette version.

    Bon WE

  14. Merci Francis pour le partage de ces merveilleux Prunus. Le Prunus Kojonomai de mon jardin y est depuis plus que 20 ans et il a plus que 2,50m et en largeur, je compte 4grands pas!Il fleurit depuis 3 semaines. Je l’ai malheureusement planté beaucoup trop près d’un autre.
    La nature est forte et est très belle dans ton jardin. J’espère pouvoir venir le visiter bientôt.
    Bonne soirée à vous 2!

Répondre à Brigitte Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.